LE BRASSAGE

 

L'élaboration de la bière nécessite 9 phases principales :

 

-  Le concassage permet  d'obtenir une mouture constituée de farine et d'écorces de malt.

Il est indispensable de concasser le malt de façon à maintenir les écorces entières, qui serviront par la suite de support de filtration.

 

-  L'empâtage est  l'opération de mélange dans  des proportions bien précises, de !a mouture de malt et d'eau tiède (35 à 50°C) dans la cuve-matière, pour donner la "maische".

 

-  La saccharification / infusion est l'extraction de sucres fermentescibles et non fermentescibles du malt par l'intervention de différentes enzymes à des paliers de températures différentes.

 

-  La filtration a pour but de séparer la phase liquide, le moût, de la phase solide, les drêches (écorces, enveloppes,. . . ).

 

-  L’ébullition, après avoir obtenu un moût limpide et "clair" à la sortie de la filtration, servira à stabiliser la composition du moût et extraire les composants du houblon.

 

-  Le refroidissement est l'opération servant à obtenir une température du moût propice à l'ensemencement par la levure.

 

-  La fermentation est le processus de conversion des sucres en alcool et en gaz carbonique.

Le moût est ensemencé avec la levure dans la cuve de fermentation.

 

 -  La garde désigne la fermentation secondaire. La bière verte contient encore un nombre relativement faible de levures en suspension et renferme une faible fraction d'extraits fermentescibles (1%). Elle va donc être transférée dans une autre cuve et subir une deuxième fermentation lors de la garde.

 

-  L'embouteillage : la bière est soutirée et subira une troisième fermentation en bouteille pour créer du gaz carbonique dans les bouteilles, afin d'avoir une bière pétillante ! Enfin les bouteilles sont stockées en cave debout et à l'abri de la lumière, où elles attendront encore deux mois avant d'être dégustées.