Nos bières

La Brasserie de la Bruche brasse des bières artisanales de dégustation de fermentation haute qui se distinguent tant par leur goût particulier que par leurs méthodes de brassage. Elles se différencient non seulement des autres produits sur le marché, mais elles se démarquent aussi des unes des autres. Elles possèdent leur propre personnalité caractérisée par un goût, une couleur, une texture et une densité uniques.

Notre savoir-faire

Les bières de la Brasserie de la Bruche sont produites en petite quantité et sont issues d’une méthode de brassage s’inspirant des traditions brassicoles. Nos bières conservent ainsi toutes leurs protéines et une partie de leurs levures, ce qui les transforme en véritables produits de dégustation.

Nos procédés

Toutes nos bières se composent d’eau, de malt d'orge, de malt de blé, de levure, de houblons alsaciens. Elles ne sont ni filtrées, ni pasteurisées et sont refermentées en bouteille. Il s'agit en fait du même procédé utilisé pour le champagne, à l'exception faite que la lie du champagne est retirée. La levure est conservée à l’intérieur de nos bouteilles et elle se dépose au fond à la suite d'une refermentation et d'une carbonatation naturelles (pétillance). Ce dépôt naturel n'altère en rien leurs qualités gustatives.
Ce processus exige un contrôle de qualité sévère puisqu'il ne tolère aucun additif chimique et aucun agent de conservation. Cette façon de faire procure une saveur tout à fait originale à nos bières.
Ce sont ces procédés qui leur donnent un caractère unique, une apparence légèrement trouble et permettent de produire des bières de dégustation, goûteuses, aux arômes riches et complexes.

Comparables aux vins, elles vieilliront si vous les conservez au frais, debout et à l'abri de la lumière.

 

International bitterness unit (symbole IBU) est une unité utilisée par les brasseurs pour mesurer l'amertume de leurs bières. Plus l'IBU est élevé, plus l'amertume est importante. Dès que les bières deviennent un peu plus complexes, l'IBU monte rapidement. Des bières ayant un taux d'IBU considéré comme important tournent autour de 60-70, mais il est possible de monter bien plus haut. À partir de 150 IBU, l'échelle montre ses limites, et le palais aussi.